Générateur de musiques autonomes

De fablabo
Aller à : navigation, rechercher


...

Screenshot5.png

Contributeur·ice·s

Statut du projet

Concept

Statut de la publication

{{{status_pub}}}

License

CC-by-sa-3.0

Inspiration

Fichiers source

Outils

Ingrédients




(je suis une brèle lorsqu'il s'agit de présenter quelque chose, ceux et celles présentent à l'apéro-projets du 27 novembre 2014 s'en sont rendus compte, néanmoins je vais essayer ici :)

Le concept principal du générateur de musiques autonomes est d'avoir un objet générant lui-même, seul, sa propre musique. Celle-ci pourrait être aussi bien totalement aléatoire dans son fonctionnement, générant un flux audio totalement imprévisible mais restant probablement dans le registre de la musique bruitiste, que linéaire et/où évolutive ayant pour résultat des morceaux construits autour d'une ligne directrice, celle-ci pouvant être un style musical précis, une "humeur" ou "couleur" (lent, rapide, violent, ambiant, etc...).

Mon idée de départ était de pouvoir générer un flux audio technoïde orienté "Techno de Détroit", d'une part car la musique électronique est plus facilement synthétisable que la musique acoustique, et d'autre part car c'est un style dont l'architecture est souvent redondante : rythme binaire et boucles répétitives.

Pour le moment ce projet est passé par plusieurs essais : - D'abord un flux ambiant alternant différentes fréquences, le résultat était une longue nappe ambiant ressemblant aux travaux d'Éliane Radigue (mais en plus chiant). - Ensuite par une phase ressemblant à la version 3.0 (l'actuelle - 05/12/2014) mais en moins fourni. - Puis celle qui est actuellement écoutable sur Triangle Parallèle Noir, j'ai nommé la version 3.0.

Actuellement, c'est un flux assez fourni sans véritable ligne de conduite qui tourne si ce n'est celle des différents éléments présentés sur l'actuel site (au 05/12/2014) :

   4 x séquenceurs 8 pas,
   2 x séquenceurs 4 pas,
   3 x séquenceurs 16 pas.
   Chaque séquenceur contient :
       1 doubles oscillateurs (sin/square/saw),
       1 générateur d'enveloppe,
       1 filtre passe-bande,
       1 panoramique.
   5 générateurs de nappes.
   Chaque générateur de nappe contient :	
       2 doubles oscillateurs (sin/square/saw),
       1 panoramique,
       1 filtre passe-bande,
       1 générateur d'enveloppe,
       1 filtre en peigne,
       1 filtre passe-haut,
   8 séquenceurs batterie avec un générateur basique de kick/hat,
   2 sampleurs avec un lot conséquent de samples (je rajoute des samples de temps en temps),
   1 petit sampleur granulaire.
   Chaque sampleur contient :
       1 panoramique,
       1 filtre en peigne,
       1 effet de chorus/flanger.
   Contrôles OSC pour régénérer la séquence et contrôler le tempo.

Le projet évolue toujours, notamment vers la version 4.0.

Celle-ci se présentera sous la forme d'une installation un peu plus complexe utilisant 2, voir plus, mini-ordinateurs Raspberry Pi et Banana Pi (ou équivalents, mais j'ai ces 2 là).

Le Raspberry Pi se chargera d'enregistrer des courts samples (de l'ordre de quelques secondes) puis de les envoyer sur un serveur distant, constituant ainsi un stock de samples assez conséquents (la liste variera entre une centaine ou plusieurs centaines, à voir).

Le Banana Pi se chargera de charger au sein du programme plusieurs samples de la banque créée par le Raspberry Pi. Chaque sample sera joué de différentes façons mais tapera dans la Synthèse Granulaire, créant ainsi des sons complexes plus facilement qu'avec de la Synthèse FM.

La chose suit son cours...