De la brière à la mer

De fablabo
Aller à : navigation, rechercher


Projet de gare multimodale à Saint Nazaire

JoliAfficheur.jpg

Statut du projet

Concept

Statut de la publication

{{{status_pub}}}

License

CC-by-sa-3.0

Inspiration

Fichiers source

Outils

Ingrédients

Lien



Dans le cadre du projet Ville-gare, la gare de Saint-Nazaire fait l’objet d’un projet de rénovation et de remise aux normes. L’objectif de ce projet n’est pas uniquement de réhabiliter le bâtiment de la gare, mais de remodeler son quartier pour créer une nouvelle impulsion d’entrée de ville. Ce projet s’inscrit entre les deux grands espaces naturels qui encadrent Saint Nazaire pour les relier et apporter un nouveau axe dynamique.

Souhaitant reconnecter Prézégat, quartier isolé au Nord des rails au reste de la ville, le projet crée un axe reliant les deux espaces naturels qui encadre Saint Nazaire : les marais briérons et la mer. Si une grande partie de cette intervention est du domaine de l’espace public et du paysage, elle comporte également une phase plus construite qui permet de franchir trois éléments du paysage nazairien : le bocage, les voies ferrées et le pont de la Matte. C’est dans ce franchissement, au dessus des rails que se trouve le bâtiment de la gare ferroviaire.

Depuis l’entrée du Parc à Prézégat, et jusqu’à la berge, le cheminement est exclusivement piéton, permettant ainsi de redonner une place privilégiée aux marcheurs dans cette ville, où la présence automobile est encore favorisée. A travers le parc, les cheminements sont variés.

Un premier parcours est dessiné par une rampe de 2%, permettant un accès direct à la gare, la traverse pour rejoindre à la mer. Le second parcours est celui d’observation, se trouvant au niveau du sol et venant par endroit s’enterrer pour offrir aux promeneurs des vues différentes et une immersion dans les marais. Un escalier menant à un observatoire en hauteur fait lien avec le parcours sportif qui relie l’entrée de la rue d’Anjou en passant par le toit de la gare, d’où nous pourrons observer le paysage de Saint Nazaire et notamment, le paysage des chantiers navals. L’emprise de la gare s’est donc dessinée dans la dynamique de cet axe majeur, mais également par la présence d’un axe complémentaire, -l’axe multimodal- qui réunit la gare routière existante, la nouvelle gare et son parking.

L’écriture de la gare reprend les principes de la nature : afin d’afficher une irrégularité toute en conservant une idée de globalité unifiée, un voronoï, obtenu par une analyse des cheminements à l’intérieur de la gare a été développé et crée à la fois la structure et les volumes à l’intérieur de la gare. Pour composer les faces pleines de cette structure en caisson en bois, un jeu de vitrages, de béton et de caissons végétalisés dessine la toiture de ce projet.