Groupe MobiLab

De fablabo
Aller à : navigation, rechercher


...

JoliAfficheur.jpg

Contributeur·ice·s

Statut du projet

Concept

Statut de la publication

{{{status_pub}}}

License

CC-by-sa-3.0

Inspiration

Fichiers source

Outils

Ingrédients

Lien



Le lundi matin, notre groupe découvre le sujet présenté par Cédric du FabLab Plateforme C : réaliser un Fab Lab mobile tracté par un vélo couché. Le projet est ambitieux car très technique. Pour cela, nous réalisons le projet conjointemement avec la licence I2P qui à pour charge de penser et concevoir la partie technique du vélo couché. Nous travaillons donc l’enveloppe externe de la partie «locomotive» et la classe d’I2P travaillera la structure du vélo. Pour notre part, nous avons plus précisément à penser le carénage, le chargement des différentes machines du fab lab qui serons transportées, et comment l’ensemble («locomotive» + «wagons») pourrait prendre esthétiquement et symboliquement la forme d’un FabLab (qui est un espace pratique, avec des surfaces de travail, de l’affichage permettant de signaler l’atelier en cours, des machines, des ordinateurs etc...) Le projet une fois fini sera proposé en open source, et réalisable avec les machines disponibles dans un FabLab.

Nous commençons, dans l’après midi a dessiner quelques formes de vélo couché, avec sous les yeux des inspiration de vélomobiles existants ou des petits véhicules autres tels que la Twizy de Renault. Nous apprenons à ce moment là que le vélo ne peut pas avancer tant qu’il n’est pas associé à au moins une remorque ou une autre «vélo». En effet, le vélo n’est composé que de deux roues disposées latéralement. Nous élaborons alors un rapide cahier des charges : notre vélo sera composé de toiles décapotables, d’une pédalier abrité des intempéries et du vent, d’une capote au dessus de la tête et d’un mini pare brise ayant pour but d’être aussi un déflecteur. A 17h, la classe d’I2P nous présente les différentes solutions qu’ils ont pensés pour réaliser les parties techniques : ils nous présentent ainsi le châssis, les amortisseurs, la façon dont le vélo pourra tourner et les dispositions des différents éléments les uns par rapport aux autres.

A ce deuxième jour de projet, nous élaborons le retro planning de la semaine : finir les recherches formelles par croquis de nos remorques et de notre vélo-couché le mercredi midi pour obtenir le vendredi soir la forme exacte de chaque élément. Le jeudi nous débuterons la réalisation des différents éléments nécessaire à la présentation : des 3D de nos éléments, la charte graphique et le logo de notre objet. Enfin, vendredi matin nous fignolerons les détails. Nous débutons donc la journée par nous répartir en deux groupe : le premier groupe composé de Joris, benjamin et Vincent travaillerons sur les remorques ; un espace modulable, transformable permettant au final de réaliser un Fab Lab dans n’importe quel endroit. Le deuxième groupe est lui composé de Mathieu, Romain et Marie. Ils travailent sur la partie avant dite «locomotive» : le vélo couché. Cette partie est un élément en cours d’élaboration par l’autre licence, notre travail s’adapte donc aux en fonction de l’avancement des différents groupes de travail de la classe d’I2P.

Nous élaborons donc nos croquis assez rapidement et tentons de réaliser des dessins net et précis qui nous permettrons de présenter le soir même nos différentes idées devant nos deux classes et nos professeurs. Lors de la présentation, nous nous rendons compte pour que pour que nos objets soient facilement fabricables, il nous est impossible de dessiner des formes gauches ; nous décidons alors de réaliser l’enveloppe du vélo-couché par facettes qui seront facilement découpable par découpe laser.

Mercredi, nous prenons quelques décisions importantes suite aux remarques faites par la classe d’I2P et les professeurs lors de notre présentation. L’autre licence ayant travaillé durant notre absence, certains partis pris techniques ont été validés, et en fin de journées nous recevons les cotations du châssis du vélo couché, et cela nous permet de pouvoir continuer notre travail à l’échelle. Trois éléments sont indispensables : un toit qui peut être amovible, un avant permettant la protection des pieds et des pédales et une «portière» en tissus. Le champs de vision doit aussi être libre et les deux roues latérales du vélo serons au niveau des genoux du cycliste.

Le jeudi, nous nous répartissons une fois de plus le travail : Joris, Mathieu et Benjamin modélisent en 3D, Vincent et Romain réalisent, en dessin, le projet tel qu’il est finalement pensé et tel qu’on le proposera, et Marie collecte tous nos différents éléments pour réaliser le fichier que l’on commentera à l’oral de fin de projet. C’est aussi à cette étape là que nous cherchons un nom pour notre projet. Pour cela, nous utilisons plusieurs mots clés tels que FabLab, participatif, mobile, atelier, innovation, vélo... Nous partons sur le nom de MobiLab, et nous décidons, après quelques recherches graphiques d’utiliser le même type d’identité visuelle que celle déjà existante de Plateforme C. Nous continuons encore à ce stade là d’obtenir des informations plus précises sur la structure globale du vélomobile : le châssis sera totalement en contreplaqué par exemple. Le prototype fonctionnel est réalisé par la Licence I2P dans l’après midi : cela nous permet de valider l’arc que réalise le guidon disposé derrière l’assise. La face avant de notre vélomobile, qui protèle le pédalier et les pieds, sera réalisé en facettes de contreplaqué. Le toit lui sera rétractable et sera en toile noire. A l’avant de notre vélomobile, nous avons pensé a une «trappe de maintenance» permettant la réparation rapide, en cas de déraillage par exemple. Nous proposons deux remorques différentes : l’une proposera deux surfaces fonctionnelles de travail, à la même hauteur ainsi qu’une étagère permettant d’accéder facilement a la machine qu’elle transportait. La deuxième est posée, or transport, a la verticale, et réalise comme une totem lors de son utilisation dans un FabLab. C’est l’endroit ou l’on pourra obtenir les informations tels que les événements en cours, l’atelier proposé et des conseils.

Le vendredi, les membres de notre groupe finissent de réaliser les 3D et les roughs que nous présenterons dans l’après midi.