Petites éoliennes

De fablabo
Aller à : navigation, rechercher


Petite éolienne de type savonius, développé au labomédia

JoliAfficheur.jpg

Contributeur·ice·s

Statut du projet

Prototype

Statut de la publication

{{{status_pub}}}

License

CC-by-sa-3.0

Inspiration

Fichiers source

Outils

Ingrédients




Lors de l'Open Atelier Version Etendu 2015, Antoine est venu d'Orléans pour travailler son éolienne Savonius.

A l'aide d'une visseuse/dévisseuse nous avons simuler la rotation de la génératrice et mesuré la tension de sortie. Pour la vitesse minimale de rotation (2 tour/seconde environ au lieu d'un tour/seconde attendu avec l'éolienne), la tension était de l'ordre de 2 à 3V crête à crête et de 6V crête à crête à la vitesse max.

On a vérifié que malgré la faible vitesse, la tension efficace correspondante était mesurable avec un simple multimètre en mode AC (0.9 à 1.1V).

Afin de mesurer la puissance générée, il a été envisagé de connecter une charge résistante pure. Afin de dimensionnner cette charge, il faut connaître le courant maximal admissible. Celui-ci dépend de la résistance utilisée, mais aussi de la section du fil utilisé. En se basant sur la formule I =11*s^0.625 (avec s section en mm2 et I en Ampère, source http://forums.futura-sciences.com/electronique/223416-intensite-maxi-un-fil-de-cuivre.html), on peut estimer les intensités max pour les fils de 0.2mm et 0.6mm utilisés. Ce qui donnerait respectivement 1.5 et 5.8A. Ce qui voudrait dire de ne pas descendre en dessous de 1.4 ohm et et 0.4 ohm, pour les fils. Pour une résistance à 0.25W, il faut éviter de descendre en dessous de 20 ohm.

La proposition est donc d'utilisé une résistance d'une vingtaine de ohm en série avec un potard.