Masque en tissu

De fablabo
Aller à : navigation, rechercher


un masque de protection en tissu (non médical)

Masque1 recto.jpg

Contributeur·ice·s

Statut du projet

Prototype

Statut de la publication

Finalisé

License

CC-by-sa-3.0 - Creative Commons Attribution CC-by-sa-3.0 France

Fichiers source

Ingrédients

Lien




Contexte

Contraintes et règles sanitaires

Les masques en tissu réutilisables ne sont pas des dispositifs médicaux. Ils sont appelés "masques barrières" et sont à utiliser en complémentarité des gestes barrières, par des personnes ne présentant aucun symptôme infectieux. Ils ne sont pas destinés à "filtrer" d'éventuels virus venant de l'extérieur, mais à protéger les autres personnes des "projections" (postillons) du.de la porteur.euse du masque. De plus, ils empêchent les gestes machinaux de se frotter le nez, les yeux, toucher la bouche.

Ils ne sont PAS à utiliser dans un environnement médical ni au contact de personnes porteuses du virus.

Leur durée d'utilisation est limitée à 4 heures maximum. Un masque mouillé est à remplacer immédiatement.

Après utilisation, placer le masque dans un sac en plastique (l'isoler d'autres objets ou surfaces de contact), et se laver les mains au savon.

Lavage à 60°C, cycle complet d'une durée de 30 minutes minimum.


Veille

Les liens utiles pour se renseigner : https://masques-barrieres.afnor.org/

- Demander des masques réalisés selon les spécifications de l'AFNOR : https://masques-barrieres.afnor.org/home/demande

- Se faire référencer comme fabricant (artisanal ou industriel) de masques réalisés selon les spécifications de l'AFNOR (à partir de 1 masque fabriqué / semaine) : https://masques-barrieres.afnor.org/home/inscription

- L'article d'une ingénieure textile : https://coutureetpaillettes.com/mes-coutures/masques-tissus-prevention-coronavirus/

Modèle Afnor

Fichier:AFNORSpec-S76-001-MasquesBarrieres.pdf Fichier:AFNORSpec-S76-001-MasquesBarrieres-AnnexeC-patrons.pdf

Fichier

Les fichiers joints sont ceux de la mise à jour du 27 mars 2020. Vérifier sur le site AFNOR la dernière version à jour : https://masques-barrieres.afnor.org/

Fabrication

Matériel nécessaire:


> pour le corps du masque :

- 2 ou 3 carrés de 20 cm x 20 cm d'un coton à maille serrée (vérifier la trame en regardant le tissu face à une source de lumière : elle ne doit pas être trop espacée).

Si votre tissu est plutôt fin : prévoir 3 carrés, s'il est plus épais : 2 carrés seulement.

-> Si l'ensemble est trop épais, le masque sera plus rigide et plaquera moins bien sur le visage. De plus, s'il est trop épais, il sera moins respirant et le.la porteur.euse sera plus vite essouflé.e. S'il est trop fin, il sera moins "filtrant" et moins absorbant. Il faut donc trouver le bon compromis avec les tissus qu'on a sous la main ;)


> pour les brides :

- élastique plat 2 x 20 cm si fixation derrière les oreilles, ou 2 x 35 cm si fixation derrière la tête ;

ou:

- brides en tissu à fabriquer soi-même : 2 x 80 cm de biais ou 2 pièces de tissu de 80 cm x 2 cm.


Étape préalable (à ne faire qu'une fois) : réaliser le patron

Reporter le patron sur un carton assez rigide, de façon à pouvoir le réutiliser plusieurs fois:

- dessiner un carré de 20 cm x 20 cm ;

- marquer des repères sur les 2 côtés latéraux, à 2.5 cm d'intervalle. cf photo.

Étape 1 : découper les carrés de tissu

- Laver le tissu à 60°C pour éviter toute mauvaise surprise par la suite (rétrécissement ou déformation du tissu au lavage).

- Repasser le tissu pour faciliter la découpe.

- Positionner le patron sur le tissu pour pouvoir en marquer le contour au stylo.

- Décaler le patron sur un côté puis l'autre pour reporter à l'intérieur du carré les repères de pliage. Faire des repères assez longs, pour qu'ils restent visibles après le surfilage des carrés. Ce n'est pas nécessaire de marquer "A1", "A2", "ligne de pliure" (on a toujours le patron à côté pour pouvoir s'y reporter).

- Découper le carré de tissu.

- Recommencer autant de fois que de carrés de tissus souhaités.

Étape 2 : assembler entre eux les carrés de tissu

Superposer les carrés de tissu, envers contre envers (l'endroit de chaque carré vers l'extérieur). Si vous avez 3 carrés, en glisser 1 entre les deux carrés extérieurs.

Épingler l'ensemble pour les tenir en place pendant le surfilage.

Surfiler les carrés de tissu ensemble pour les assembler : les coudre sur les 4 côtés au point zig-zag.

Sur la machine à coudre Brother CS70 le pied de biche "G" spécial surfilage simplifie la tâche. Il est idéal avec le point de surfilage n°07.

Pour effectuer les "virages" dans les angles : arrêter de coudre peu avant l'angle, laisser l'aiguille plantée dans le tissu, lever le pied de biche, faire pivoter le tissu et reprendre la couture sur la longueur suivante.

Un autre "truc" : les machines ont du mal a commencer à coudre directement au bord du tissu (cela peut entraîner des bourrages agaçants et pas très esthétiques, parce que le tissu est mal entraîné par les petites griffes), pas de problème, on peut commencer en milieu de longueur et chevaucher légèrement le point de départ après avoir fait tout le tour du carré.


Étape 3 : former les plis

C'est l'étape où le masque commence à prendre sa forme caractéristique.

Soulever et pincer entre les doigts de chaque main le repère A1 (de chaque côté).

Le soulever et le positionner sur le repère A2, de chaque côté.

La ligne "axe de pliure" se retrouve au fond du pli réalisé.

Marquer le pli au fer à repasser.

Retourner le carré tête en bas pour renouveler l'opération : saisir et pincer les repères B1 de chaque côté, les soulever et les positionner sur les repères B2.

Marquer le pli au fer à repasser.

Si on retourne le masque (côté intérieur), les deux plis formés doivent se rejoindre au milieu.

Marquer intérieur et extérieur du masque au fer à repasser pour bien fixer les plis.


Étape 4 : coudre les ourlets hauts et bas, fixer les brides

Rabattre la longueur du haut de 1,2 cm.

Marquer le pli au fer.

Faire la même chose pour la longueur du bas.

Découper les élastiques à la longueur souhaitée :

> 2 morceaux de 20 cm pour fixer le masque derrière les oreilles. Avantage : consomme moins d'élastique. Inconvénient : inconfortable à porter, à réserver aux durées courtes.

ou :

> 2 morceaux de 35 cm pour fixer le masque derrière la tête. Avantage : confort ++, inconvénient : consomme plus d'élastique.

[Pour la fixation du masque avec des brides (en cours de prototypage)  ;) ]

Mesurer et faire une marque au stylo à 1 cm de chaque extrémité des 2 élastiques.

Positionner les élastiques / brides :

> pour un masque avec fixation par élastique derrière les oreilles : chaque élastique part de l'angle A2 pour rejoindre l'angle B2 (un élastique de chaque côté du masque : un à droite et un à gauche).

> pour un masque avec fixation par élastique derrière la tête : l'élastique du haut part de A2 pour aller vers l'autre angle A2 ; l'élastique du bas part de B2 pour aller vers l'autre angle B2.

> pour un masque avec fixation par brides en tissu [à venir]

Épingler les élastiques et les ourlets pour les maintenir en place pendant la couture.


Pour faciliter la couture, le masque peut être remis provisoirement à plat (les plis du milieu dépliés).

Sur la machine à coudre : si besoin, changer de pied de biche pour remettre un pied adapté au point droit standard. Sur la Brother CS70, il s'agit du pied "J" et le point droit central n°01 convient très bien.

Commencer à coudre le petit côté de l'ourlet pour fixer l'élastique, faire plusieurs points arrière pour renforcer la couture. Juste avant l'angle, arrêter de coudre, laisser l'aiguille plantée dans le tissu, lever le pied de biche, pivoter le tissu. Puis abaisser le pied de biche et reprendre la couture de l'ourlet sur la grande longueur. Coudre à quelques millimètres du bord, sur la ligne des points de surfilage. Juste avant l'angle, vérifier que l'élastique est bien en place. Pivoter le tissu (aiguille plantée, lever puis abaisser le pied de biche) pour coudre le petit côté avec l'élastique pris dans l'ourlet. Faire des points arrière pour renforcer la couture.

Recommencer la manipulation pour l'ourlet bas du masque.

Les élastiques / brides sont maintenant fixés.


Étape 5 : effectuer les coutures verticales pour fixer les plis

Reformer les plis du masque (A1 sur A2, B1 sur B2) et repasser au fer pour les fixer.

Épingler les plis pour qu'ils restent bien en place pendant la couture.

Coudre les petits côtés (verticaux) au point droit à 1 cm du bord extérieur.

> Pourquoi à 1 cm et pas directement au bord (ce serait plus joli) ?

Après test des 2, on constate que le fait que la couture soit à 1 cm du bord permet au masque de mieux s'ajuster sur le visage, et donc de mieux plaquer, d'être plus "étanche".

Avec les coutures au plus près des bords latéraux, les côtés du masque sont plus rigides, d'une seule pièce, et créent des espaces entre le visage et le masque. Le masque s'adapte moins à la forme du visage, il est moins "étanche".

Bravo, votre masque est terminé !

Il reste encore à apprendre à le mettre, puis à le tester.


Étape 6 : mettre le masque

La première fois, mettre un masque n'est pas évident, d'autant plus si on (essaye de) respecter les recommandations de toucher la partie centrale du masque le moins possible et se laver les mains avant et après avoir manipulé le masque.


> Mettre un masque avec élastiques derrière les oreilles :

- saisir le masque en haut et en bas de la partie centrale, et éloigner les mains l'une de l'autre pour le déplier.

- saisir les élastiques de part et d'autre du masque, et les passer autour des oreilles. Le masque vient se poser sur le visage.

- si besoin, réajuster l'avant du masque, en évitant de toucher la partie centrale.


> Mettre un masque avec élastiques derrière la tête :

- saisir le masque en haut et en bas de la partie centrale, et éloigner les mains l'une de l'autre pour le déplier.

- d'une main, plaquer le masque sur le visage ; de l'autre main, saisir les deux élastiques ensemble et les placer provisoirement sur le haut de la tête.

- ajuster les élastiques ; l'élastique du bas doit être placé sur la nuque (le raccourcir par un noeud) ; on peut aussi le remonter assez haut sur la tête.

- si besoin, réajuster l'avant du masque, en évitant de toucher la partie centrale.


> Mettre un masque avec brides en tissu (fixation derrière la tête) :

[à venir]


> Que faire si les élastiques sont trop grands ?

Nous n'avons pas toutes et tous la même morphologie et l'AFNOR s'est basée sur des dimensions médianes.

Si les élastiques sont trop longs pour bien plaquer le masque, faites des noeuds pour les raccourcir.

Étape 7 : tester le masque

L'AFNOR recommande de tester l'"étanchéité" du masque.

Placer le masque sur son visage.

Le recouvrir d'une feuille de cellophane.

Inspirer et expirer plusieurs fois.

La feuille de cellophane doit être "aspirée" et plaquée sur le masque à l'inspiration.

> Le but est de vérifier que la majorité de l'air entrant et sortant du masque passe bien à travers les épaisseurs de tissu, et non par les "trous" qui pourraient y avoir en haut ou sur les côtés du masque, s'il était mal ajusté au visage.


Autres tutos AFNOR

  • Sous | format écrit (pdf) et | vidéo, les tutos de "L'Atelier des gourdes" : fabrication de masques en tissu selon les recommandations AFNOR.

Modèle "CHU Grenoble"

Fichier

Fabrication

étape 1

étape 1