Faire de la musique avec une imprimante 3D - Midi2Gcode

De fablabo
Aller à : navigation, rechercher


Jouer de la musique avec les sons produits par les moteurs d'imprimantes 3D

Midi2GCode.jpg

Contributeur·ice·s

Statut du projet

Concept

Statut de la publication

Finalisé

License

CC-by-sa-3.0 - Creative Commons Attribution CC-by-sa-3.0 France

Fichiers source

Outils

Ingrédients

Lien




Les moteurs pas à pas des imprimantes 3D font des sons très reconnaissables, et même plutôt agréables à écouter par rapport aux sons que produisent de nombreuses machines. Un certains types de déplacements du chariot de la machine va produire un son d'une certaine fréquence (une note musicale, donc). Il n'a donc pas fallut longtemps pour que ça donne l'idée à certains d'imaginer un logiciel qui permette de transformer des fichiers musicaux en fichier gcode (fichier utiliser en commande numérique pour piloter les machines).

Etape 1 : trouver des fichiers Midi

Les fichiers musicaux dont on aura besoin sont des fichiers au format MIDI Il existe des banques de fichiers son au format midi ou vous pourrez trouver votre bonheur. Vous pouvez également créer vos propres compositions en utilisant un logiciel qui permet l'export dans ce format-là.

Étape 2 : Convertir le fichier midi en Gcode

Cette étape est un peu l'équivalent de l'étape du slicing (tranchage) que l'on fait habituellement en impression 3D. Sauf qu'ici, ce ne sont pas des fichiers STL (fichiers 3D) que l'on utilise, mais des fichiers midi (musicaux).

  • on se rend sur ce site internet : https://www.ultimatesolver.com/en/midi2gcode
  • on charge son fichier midi
  • on indique les dimensions d'impression de notre imprimante, en prenant garde de bien sélectionner les millimètres comme unité de mesure (pour les Asimov de Plateforme C : 200 x 200 x 200)
  • on rentre les pas/mm de sa machine ("Steps per millimeter"). Pour les Asimov de Plateforme C : valeurs à rajouter
  • On rentre la surface de travail ("Work area in millimeter"). Pour les Asimov de Plateforme C : 0 - 200 pour tous les axes.
  • on coche la case "I agree that I use the generated g-code on my own risk!" (je confirme que j'utilise le générateur de g-code à mes propres risques)
  • on clique sur "Generate G-code". Le fichier est enregistré dans votre dossier de téléchargement

Étape 3 : lire le fichier g-code sur son imprimante 3D

À cette étape, on reprend le fonctionnement normal d'une impression 3D, en utilisant son logiciel d'impression habituelle. Pour imprimer sur les Asimov de Plateforme C, on utilise par exemple Pronterface
Par rapport à une impression classique, seul le déplacement du chariot (ou plutôt l'action et le son produit par les moteurs) nous intéresse. L'extrusion de plastique, la ventilation, le chauffage du plateau ou de la buse n'est pas utile et n'est donc pas pris en compte.

Et aussi

Dans le même genre, il existe un convertisseur RTTTL vers Gcode, disponible ici : http://ddrboxman.github.io/RepRapRingtone/