Masque HEPA : Différence entre versions

De fablabo
Aller à : navigation, rechercher
m (Contexte : hack the pandemic vs FFP2)
(Tests : tour de piste des pistes)
Ligne 52 : Ligne 52 :
 
=== Fabrication ===
 
=== Fabrication ===
 
=== Tests ===
 
=== Tests ===
 +
 +
Une fois le masque imprimé, que ce soit en PETG comme en PLActive, même si la forme générale se plaque bien au visage, il subsiste deux soucis:
 +
* le confort au niveau de l'arête du nez
 +
* l'étanchéité sur tout le pourtour de l'impression
 +
 +
Plusieurs pistes sont envisagées:
 +
 +
* imprimer le masque tout entier dans un filament bactéricide et souple (tel que  [https://www.3djake.fr/copper-3d/mdflex-grey-blue Copper3D MDFlex]
 +
** problème d'approvisionnement
 +
** prix élevé (100€ le kg)
 +
** Conforme aux normes de l'Union européenne : Nr. 10/2011, Nr. 1935/2004 et Nr. 2023/2006
 +
L'effet antibactérien a été scientifiquement validé et élimine plus de 99,99% des champignons, virus, bactéries et un grand nombre de micro-organismes
 +
 +
* fabriquer une lèvre dans un matériau souple que l'on viendrait poser tout autour du masque imprimé en fil rigide
 +
 +
* découper dans du pansement hypocolloïde utilisé en secteur hospitalier contre ulcères et escarres une lèvre qu'on peut venir coller sur le contour de l'impression rigide dont la couche extérieure est étanche à l'eau et au xbactéries et perméable à l'air.
 +
** réf ConVaTec DuoDERM Extra-Mince CE 0086 12,5cm x 12,5cm (Test en cours, meilleur candidat en terme de souplesse et d'épaisseur)
 +
** Smith-Nephew ALLEVYN Adhesive : particulièrement épais, a priori mauvais choix
 +
** Coloplast COMFEEL Plus Opaque: second candidat
  
 
== Aura ==
 
== Aura ==

Version du 17 mai 2020 à 10:49


Projet de fabrication de masque équivalent FFP2

Aura descriptif visuel.jpg

Statut du projet

Prototype

Statut de la publication

{{{status_pub}}}

License

CC-by-sa-3.0 - Creative Commons Attribution CC-by-sa-3.0 France

Fichiers source

Ingrédients

Lien




Contexte : hack the pandemic vs FFP2

Les masques faciaux FFP2 sont les seuls modèles qui protègent réellement, à la fois lors d'un contact immédiat avec un.e porteur.e de virus mais également au quotidien, pour tout travail dans un environnement poussiéreux (ateliers de menuiserie, maquette, makers...). La pandémie étant partie pour durer, et les zones de production (Chine & USA pour les masques, Italie du nord pour le matériau filtrant) étant particulièrement touchées, ces masques ne sont pas disponibles, et quand ils le sont, ils bénéficient, et à juste titre, aux personnels soignants. Comment faire pour disposer à nouveau des équipements de protection individuels permettant de retrouver de bonnes conditions de travail en période de pénurie?

Objectifs

  • Partir sur une bonne base. Deux projets identifiés :

- Nanohack, du fabricant Copper3D https://copper3d.com/hackthepandemic/#About_NanoHack

- Mask Aura : http://app.jogl.io/project/195

le frein : sourcer du PP ou PET non-tissé SMS / SMMS

Pour la partie filtre du masque, il faut du PET non-tissé SMS / SMMS, à la norme HEPA h13 Les fournisseurs sont en rupture de stock, une piste envisagée est d'utiliser des combinaisons de protection pour réaliser des filtres : coût estimé < 5cts (coût au m2 du PP : environ 3€).

https://www.industrie-techno.com/article/tout-savoir-sur-le-meltblown-ce-precieux-materiau-filtrant-au-c-ur-de-la-penurie-de-masques-chirurgicaux-et-ffp2.60446

Un fournisseur français de filtre (mais pas de matériau filtrant): http://filtech.eu/en/about-us/

À FAIRE

  • Établir un protocole pour tester la filtration, réaliser un banc d'essai
  • créer un protocole / une documentation sur l’utilisation et la désinfection des masque (comme cela à été fait pour les visières, voir ici ou là)
  • faire des tests de découpe au laser des combinaisons
  • faire des tests d'impression des deux modèles identifiés + moulage en silicone pour le masque AURA

RECHERCHES

Nanohack

Sourcing

Fabrication

Tests

Une fois le masque imprimé, que ce soit en PETG comme en PLActive, même si la forme générale se plaque bien au visage, il subsiste deux soucis:

  • le confort au niveau de l'arête du nez
  • l'étanchéité sur tout le pourtour de l'impression

Plusieurs pistes sont envisagées:

  • imprimer le masque tout entier dans un filament bactéricide et souple (tel que Copper3D MDFlex
    • problème d'approvisionnement
    • prix élevé (100€ le kg)
    • Conforme aux normes de l'Union européenne : Nr. 10/2011, Nr. 1935/2004 et Nr. 2023/2006

L'effet antibactérien a été scientifiquement validé et élimine plus de 99,99% des champignons, virus, bactéries et un grand nombre de micro-organismes

  • fabriquer une lèvre dans un matériau souple que l'on viendrait poser tout autour du masque imprimé en fil rigide
  • découper dans du pansement hypocolloïde utilisé en secteur hospitalier contre ulcères et escarres une lèvre qu'on peut venir coller sur le contour de l'impression rigide dont la couche extérieure est étanche à l'eau et au xbactéries et perméable à l'air.
    • réf ConVaTec DuoDERM Extra-Mince CE 0086 12,5cm x 12,5cm (Test en cours, meilleur candidat en terme de souplesse et d'épaisseur)
    • Smith-Nephew ALLEVYN Adhesive : particulièrement épais, a priori mauvais choix
    • Coloplast COMFEEL Plus Opaque: second candidat

Aura

Sourcing

Fabrication

Tests

Ressources utiles

sources d'informations intéressantes

veille en vrac

catégorie

https://fablabo.net/mediawiki/index.php?title=Initiatives_makers_contre_le_covid |